Le mandat de recherche du chasseur immobilier

le mandat de recherche du chasseur immobilier!

20 février 2018

Chasseur immobilier et mandat de recherche : Les clés en quelques points pour une recherche d’appartement :

On connait bien le mandat de vente des agences immobilières (en immobilier résidentiel pour les particuliers), mais bien moins le mandat de recherche du chasseur immobilier. Dans un cas comme dans l’autre, il s’agit d’un vrai contrat, d’un engagement des parties. La valeur juridique d’un mandat de recherche est irréfutable et protège le client et le chasseur immobilier en cas de conflit.

Le mandat de recherche est obligatoire :

La loi Hoguet qui régit l’activité des professionnels de l’immobilier s’applique aux agents immobiliers comme aux chasseurs de biens. En effet, un chasseur immobilier a forcément le statut d’agent immobilier, il est soumis aux mêmes règles et obligations qu’un agent immobilier. En revanche un agent immobilier dans une agence immobilière a très rarement une activité de chasseur de biens immobiliers : il travaille uniquement sur mandat de vente. Dans tous les cas, le mandat est obligatoire afin de clairement définir le projet, les délais, les couts. Il précise les droits et obligations des uns et des autres. Il est très important pour le client d’exiger un mandat de recherche : sa recherche sera garantie professionnellement.

La validité d’un mandat de recherche est traditionnellement de 3 mois renouvelables, parfois moins. Le mandat porte notamment sur les critères de la recherche, le montant du bien à acquérir ou louer, les honoraires du chasseur immobilier et l’exclusivité du mandat.

Le mandat de recherche est exclusif :

En région parisienne, le mandat de recherche est exclusif à 99%. C’est-à-dire que le client s’est engagé à ne mandater aucun autre professionnel pour cette mission et qu’il s’interdit également de traiter personnellement de son côté. Toute information reçue par le client est transmise au chasseur d’appartement ou de maison : une annonce vue sur un bâtiment ou une vitrine d’agence, un ami qui a entendu parler de quelque chose. Il ne fait donc pas de recherche, ni de négociation de son côté et n’a aucun intérêt à le faire car il devra dans tous les cas payer les honoraires du chasseur à l’arrivée.

L’exclusivité de la recherche, si elle peut inquiéter le client sur le principe, permet au chasseur de travailler en toute transparence avec son client et de lui ouvrir toutes les portes de son réseau.

Il ne faut pas oublier que le chasseur immobilier visite des appartements tous les jours et connait très bien les points à vérifier que les vendeurs oublient toujours de montrer. Mandater un chasseur immobilier, c’est faire bénéficier à son projet de recherches de dizaines et dizaines d’appartements que tout client ne pourra jamais expérimenter dans toute sa vie entière.

Le mandat de recherche intègre les honoraires du chasseur immobilier

Dès le début, tout est clair et transparent grâce au mandat et notamment ce que coutera la prestation du chasseur. Les honoraires sont dans la plupart des cas un pourcentage sur le prix du bien et un pourcentage sur le montant négocié. Plus le chasseur de biens négocie pour son client, plus ce dernier y gagne. C’est motivant et gagnant-gagnant.

Les honoraires du chasseur immobilier ne doivent pas se confondre avec ceux d’une agence immobilière

Le chasseur offre une prestation différente de celle d’une agence immobilière, ne représente que son client acquéreur ou en recherche de location, et lui fournit conseil et assistance. Par ailleurs, choisir un chasseur immobilier spécialisé est la garantie pour le client de l’absence parfaite de conflit d’intérêt. C’est également pour cela qu’un chasseur immobilier, ne travaille normalement pas dans une agence immobilière, contrairement à ce que certaines émissions de télé réalité tendent à nous faire croire.

Un chasseur pour quels besoins ?

Les services du chasseur immobilier, même s’ils peuvent intéresser tout un chacun pour la recherche de son appartement, s’adressent en général à certains profils de clients.

Plus particulièrement, les clients de Chasseur And Co sont des particuliers qui :

  • Sont très pris par leur travail.
  • Arrivent de province ou de l’étranger et qui souhaitent être guidés et assistés.
  • Souhaitent bénéficier de l’expertise d’un chasseur de biens en toute sérénité.
  • S’assurent d’un achat sans mauvaises surprises.
  • Sont dans la nécessité de trouver un bien rapidement.
  • Désirent investir dans des surfaces pour de l’investissement locatif.

A quel moment le chasseur perçoit-il ses honoraires ?

 Les chasseurs immobiliers, tout comme les agences immobilières, ne sont rémunérés qu’à la réussite totale, c’est-à-dire à la signature d’un contrat de location ou à l’acte définitif de vente. Tout le travail effectué auparavant, même s’il est conséquent, ne peut être rémunéré qu’à la signature d’un contrat de location ou d’un acte définitif de vente.

Un acquéreur, client du chasseur immobilier, peut être défaillant pour des tas de raisons telles qu’un financement insuffisant, changer d’avis la veille d’une signature d’une promesse de vente, se rétracter dans les 10 jours de la signature, faire face à une situation familiale qui change etc. Le chasseur immobilier ne sera pas rémunéré pour les visites et le travail effectués.

Peu de professions sont ainsi à risquer l’investissement de temps, de travail et de compétences. Contrairement à un avocat qui perd un procès, le chirurgien qui rate l’opération, le psy qui ne soigne pas, l’agence matrimoniale qui ne présente pas le bon conjoint ou qui n’en trouve pas du tout, la voyante qui se plante de prédiction, l’acupuncteur qui ne vous fait pas arrêter de fumer, le chasseur immobilier, passionné de son métier, aura à cœur de mener à bien VOTRE projet immobilier.