Les Batignolles à Paris, un marché qui continue de flamber

Les Batifoles et son square

3 juillet 2017

Quartier historique, culturel et bohème, ce petit bout de l’ouest résidentiel de Paris continue d’alimenter sa légende et surtout d’accroître son prix au mètre carré. Arrivée du Palais de Justice, construction du Grand Paris, les prix de l’immobilier aux Batignolles s’envolent!

Puis je descendais le grand fleuve
Qui partait de la rue de Lévis
Qui descendait la rue Salneuve
Et se perdait dans l’infini
Alors au square des Batignolles
Je passais le torrent à gué
Pour voir les pigeons qui s’envolent
Quand on court pour les attraper
Pour voir les pigeons qui s’envolent

Yves Duteil : « les Batignolles »

Un triangle d’or trapézoïdal

Le quartier des Batignolles ne fait pas qu’inspirer les chanteurs, il attire aussi depuis une dizaine d’années une population de trentenaires aisés avec une attractivité du quartier qui ne se dément pas! Bien au contraire… Ce coin de la capitale se compose d’un triangle d’or qui prend la forme d’un trapèze. Il part en haut de la Place Clichy à Cardinet, de Cardinet à Rome, de Rome à Villiers puis de Villiers à Place Clichy en prenant soin de rester à l’ouest de ce même boulevard de Clichy. Le prix du marché à l’intérieur de ce petit périmètre est très exigeant et oscille entre 9500€ à 12 500€ du m2. L’acquisition d’un appartement est par conséquent compliquée.

Ce n’est pas seulement une question de moyens qui rend cette acquisition difficile mais plutôt la pénurie de biens immobiliers. Cela n’est pas un vain mot puisque qui dit offre rare dit aussi offre chère et surtout peu d’élus qui peuvent y accéder. C’est là que les choses se corsent ! Il faut trouver le temps et le moyen d’être informé en temps réel et de décrocher un rendez-vous aussi rapidement. Quant aux visites, elles sont souvent décevantes car les appartements sont à des prix déraisonnables quand ils sont sans défaut. Les 3 pièces avec deux chambres sont excessivement demandés. C’est l’appartement du couple typique qui s’installe avec un enfant ou avec un projet d’enfant, celui d’un célibataire qui compte acheter sur le long terme ou qui souhaite disposer d’un bureau ou d’une chambre d’amis. Confidences pour confidences, le marché sur ce type de demande est si limitée que certains chasseurs d’appartements à Paris ne prennent plus ce genre de recherche immobilière.

Coup de cœur et coup de fusil !

Les immeubles anciens sont très prisés dans le secteur des Batignolles, mais ne présentent pas tous un ascenseur. Les parties communes ne sont pas toujours propres et parfois de gros travaux sont à prévoir pour renforcer un pignon, solidifier des solins de cheminées, revoir une toiture et même conforter des planchers ou des caves. Au cours de nos recherches, nous avons visité des appartements sombres sur cour à rénover entièrement, d’autres avec un plancher en pente pas toujours douce ou encore avec des parties communes délabrées. Malgré tous ces points, les prix restent élevés ! Dans ces cas précis, bien éplucher un PV d’AG est indispensable pour s’éviter une addition encore plus salée.

Les appartements sans défaut s’achètent en quelques heures au prix, ceux avec défauts se négocient encore (Un plancher incliné, un vis-à-vis proche, peu de luminosité sur cour, une chambre commandée, etc…).

L’animation oui, mais sans le bruit !

Il y a les rues qui, comme le miel, attirent les abeilles! La rue des Dames, la rue Legendre, la rue de Levis, la rue de la Terrasse sont des rues ultra commerçantes et assez bruyantes avec leurs cafés et restos bondés. Ce charme s’étiole quelque peu en été lorsque l’on cherche le sommeil fenêtres ouvertes. Pour éviter le bruit, mieux vaut être sur cour, mais pour avoir de la lumière mieux vaut être en étage élevé, monter six étages sans ascenseur? Impossible! Bref un vrai dilemme. Dans l’idée il est donc préférable de se dégager vers les rues adjacentes et perpendiculaires au boulevard des Batignolles comme la rue Nollet, Truffaut, Lemercier, Bizerte ou encore la rue des Moines. On y retrouvera le calme tout en étant proche de l’animation. Un idéal…que beaucoup recherchent, mais que certains ne pensent pas à briguer dans les rues limitrophes.

Brochant ou l’extension des Batignolles

Les Batignolles s’étendent et ont atteint les rues proches de l’autre côté du boulevard de Clichy, notamment celles à proximité du métro Brochant et de l’extension de la ligne 14. La rue Pouchet, Gauthey, des Moines, Brochant et la célèbre Cité des fleurs. Il y a peu encore snobées, certaines de ces rues s’animent désormais de cafés et de bons petits restos, de cavistes innovants et autres bars à fromages branchés. On y trouve des immeubles moins bourgeois, mais moins chers qu’aux Batignolles. Ces secteurs aussi sont amenés à prendre rapidement du galon, la nouvelle cité judiciaire et le nouveau 36 Quai des Orfèvres s’installant sur ce secteur. Cela a considérablement multiplié les demandes.

Les Batignolles sont devenus un secteur ultra demandé et le quartier est aujourd’hui au bord de la saturation. Les acquéreurs se reportent sur sa prolongation autour de Brochant et de l’autre côté du Boulevard de Clichy où la demande est déjà soutenue. Un nouveau quartier s’y développe rapidement, comme autrefois les Batignolles. Les infrastructures participent très largement à cette expansion comme notamment l’avancée des moyens de transport en commun, ligne 14 ou Tram sur les Maréchaux et l’implantation de certaines institutions.

Cela prouve une fois encore que trouver un bien immobilier aux Batignolles peut s’avérer être un réel parcours du combattant ! Pour ne plus gaspiller votre temps, trouver la perle rare, et ne plus voir les produits qui vous passent sous le nez, Chasseur And Co change l’ordre établi et ne travaille que pour les acheteurs et les locataires. N’hésitez pas à contacter nos chasseurs d’appartements à Paris pour plus d’informations ou pour obtenir un premier entretien, 100% gratuit et sans engagement.