Immobilier à Paris : La course à échalote

Recherche immobilier à Paris

10 mai 2017

 

Premier arrivé, premier servi.

Une recherche immobilière de plus en plus difficile pour les particuliers à Paris !

Depuis un peu plus de 6 mois maintenant, rechercher un bien immobilier à Paris tient plus de la course à échalote que d’une partie de plaisir.

Ce phénomène s’est amplifié ces derniers mois, tant la demande est effervescente et l’offre si peu fournie. Les acquéreurs sont nombreux à vouloir investir avant la remontée des taux, ce qui explique cette précipitation et le marché qui devient de moins en moins lisible. En outre, nombreux sont les témoignages d’acquéreurs surpris de voir qu’une offre faite au prix et acceptée n’a finalement pas donné suite ou d’apprendre qu’un vendeur a finalement accepté une surenchère du prix annoncé, ce qui est parfaitement illégal. Ils ne le savent pas toujours, et de toute façon, ne se sentent pas pour engager une procédure.

Certains arrondissements parisiens sont devenus très difficiles avec une réelle pénurie de biens. Jugez-en par vous même : lors d’une recherche dans le 17ème arrondissement, un particulier a reçu 45 appels pour son bien mis en ligne 2 heures auparavant. Les petites et moyennes surfaces sont prises d’assaut et la décision est à prendre très rapidement après la visite. Il n’est souvent plus possible de passer la nuit pour prendre le temps de la réflexion ou de faire une contre-visite, car il est en général trop tard. L’acquéreur doit se décider aussi rapidement pour l’achat que pour un bien en location alors que les sommes engagées ne sont absolument pas les mêmes. Une agence du 17e avait précisé qu’elle ne pouvait nous retenir le bien plus d’une heure !

 

Immobilier à Paris : l’importance d’être accompagné par un professionnel

Chez Chasseur And Co, nous n’avons jamais eu à faire à ce genre de situation certainement parce que l’accompagnement du professionnel est suffisamment dissuasif. Au contraire même, nous avons eu affaire à des vendeurs intègres qui nous expliquaient avoir refusé des offres au-dessus du prix et honorer leur engagement vis-à-vis de nous.

Les chasseurs immobiliers sont de plus en plus sollicités par des gens qui viennent vers eux pour leur permettre d’arriver en premier sur les biens convoités mais aussi pour que leur offre soit acceptée et que le processus enclenché suive son chemin sans mauvaise surprise. L’accompagnement par un professionnel est devenu une garantie supplémentaire de ne pas se faire tacler.

Avec un chasseur immobilier, les offres sont cadrées et bien rédigées. Un vendeur indélicat se permettra moins facilement de prendre ses aises avec la loi quand un conseiller sérieux défend les intérêts de l’acquéreur.

De même, l’expertise du chasseur d’appartement va permettre d’anticiper les mauvais coups et d’y parer.

Finalement, il faut savoir faire la part des choses avant d’acquérir un bien immobilier, de l’urgence réelle ou fictive qui ne relève pas toujours de la stricte réalité, et être capable de sentir ce qui relève du bien à ne pas louper ou du bien qui peut attendre un peu. Il n’est pas nécessaire de voir beaucoup de biens pour se faire une idée. La question n’est pas de se demander si il y a mieux ailleurs. On peut se la poser à l’infini. La vraie question est de savoir si on s’y voit, si on s’y projette. Si la réponse est oui, il ne faut pas tergiverser, il faut foncer !