Florilège 2017 De ce à quoi on échappe grâce à son chasseur immobilier – Part 2

Florilège part 2

22 janvier 2018

Ce n’est pas faute d’être dit, redit et rabâché ! Ce qu’un chasseur d’appartement vous évite d’abord, c’est de perdre du temps et de passer vos week-ends en visite au lieu de matter vos séries préférées affalés sur votre canapé ! Et cela en ingurgitant du Nutella – pour les plus régressifs – ou de ne pas faire votre jogging/sauna/marché bio et brunch vegan-glutenfree, pour les plus actifs écolos.

Qu’un chasseur d’immobilier puisse vous faire gagner de l’argent ? Rien de nouveau là-dedans, Si… ?! Si vous y réfléchissez c’est même une  évidence, puisqu’il vous fait gagner du temps et que le temps c’est de … l’argent ! Vous me suivez ? Le chasseur d’immobilier négocie aussi pour vous et essaye de faire baisser le prix du bien au maximum pour vous. Or, qui dit baisse du prix du bien, dit baisse des frais de notaires. Ah, ben ça, on ne le dit jamais ! Mais pensez et gardez en tête que – votre chasseur d’appartement – comme tout bon limier à l’œil aiguisé et le flair sensible. Il vous évite donc  les fausses « bonnes affaires » et les vrais mauvais plans.

Aussi, voici une  liste non exhaustive de ce à quoi les clients Chasseur And Co ont échappé en 2017 :

Au sommaire de cette nouvelle édition : « Les métiers de la peur », « L’humanitaire pas si humain »,  « La valse-hésitation », « La copro de l’angoisse », « L’appartement du Dr Mabuse ».

  •  Certains métiers ne sont pas en odeur de sainteté, ils font peur à tout le monde : Difficile en effet de trouver sa location quand on est avocat par exemple. Les bailleurs ont souvent peur d’avoir affaire à des gens procéduriers. C’est un préjugé qui a la vie dure et pourtant ce sont souvent les cordonniers les plus mal chaussés. Le chasseur d’appartement  sait rassurer les bailleurs – qui de mémoire de Chasseur And Co – n’ont jamais eu à s’en plaindre.
  • Société ou association travaillant en relation avec l’humanitaire : c’est chouette l’humanitaire, tant que ce n’est pas chez moi ! C’est souvent ce que l’on constate. Chasseur And Co peut se flatter d’avoir quelques années d’expérience dans la recherche de locaux pour cette clientèle et d’avoir contribué à sa façon, à faciliter au développement de ces relais de l’État.
  • Les victimes du syndrome du passage à l’acte ? Certains de nos clients sont venus à nous car effrayés au moment de faire une offre. À chaque fois, le bien leur passe sous le nez et ça peut durer longtemps. Accompagnés, soutenus, conseillés, les choses se règlent simplement pour la plus grande satisfaction de nos clients. Maintenant que l’appartement est acquis, il n’y a plus qu’à s’inscrire dans une agence matrimoniale pour trouver l’âme sœur…
  • Acheter un appartement dans une copropriété en mauvaise santé. Les chiffres et la paperasse, c’est imbuvable ? Mais ça passionne votre chasseur ! Suite à prise de renseignements, il s’avère que la copropriété est en faillite. Cela peut couter cher et les travaux risquent de ne jamais être faits. Courage fuyons !
  • L’appartement avec un plan pourri : un petit séjour, une grande chambre, la douche à l’autre bout du séjour et les WC qui donnent dans la salle à manger. Vue sur les toits, magnifique ! Oui mais 5e sans ascenseur, et impossible à réaménager. Vraiment trop de défauts. Chasseur And Co a convaincu son client de ne pas se laisser aveugler par la vue trop chère payée.

2017 aura été une année passionnante pour Chasseur And Co… Et nombreuses ont été les recherches qui ont demandé du savoir-faire et de l’expérience. 2017 aura aussi été une année fructueuse pour les clients qui nous ont fait confiance et qui sont heureux d’avoir changé de logement en trouvant la location ou l’acquisition dont ils rêvaient.