Découvrez le Co-living

chasseurs-and-co-living

12 avril 2019

En ce mois d’avril, Chasseur And Co invite les entreprises, les salariés, les expatriés et les impatriés à découvrir le « CO-LIVING » .

Le Co-living, plus uniquement un phénomène étudiant

Le mouvement s’est amorcé aux Etats-Unis il y a quelques années. La colocation – autrefois le fait des étudiants – a vu apparaître au fil des années de nouveaux candidats à la coloc : des quasis trentenaires ou trentenaires confirmés, jeunes salariés, préférant partager un lieu pour des raisons d’économies et de convivialité. L’idée de vivre seul n’est plus pour beaucoup synonyme de satisfaction mais plutôt de solitude, notamment dans les grandes villes.

A cela s’est ajouté l’envie de partager plus, d’élargir son horizon, de mutualiser les coûts et les tâches, de bénéficier d’autres prestations de service. De rencontrer d’autres gens aussi, le tout à des prix plus ou moins compétitifs par rapport au marché saturé de la location et ses contraintes de dossiers toujours plus lourds. Sans compter ceux qui ne rentrent pas dans les cases du CDI confirmé pour qui le parcours du combattant est harassant et démoralisant.

Le Co-living permet plus de souplesse : on ne s’installe pas forcément pour de nombreuses années, ce peut-être quelques mois ou plus selon son parcours professionnel ou personnel, son feeling.
A Ivry-sur-Seine dans le Val-de-Marne, 3 nouvelles tours gérées par la Station F, (plus grand incubateur de startups au monde) ont été créés pour faire du Co-living : des logements à partager, destinés aux membres de l’incubateur et leurs salariés. On y vit et y travaille dans une approche décontractée en profitant du spa, de la salle de fitness, etc.

Covivio (anciennement la Foncière des Régions, propriétaire d’un patrimoine de 41 600 logements en Allemagne et représentant une valeur de 5,8 Md€), investit dans les métropoles dynamiques allemandes et inaugure de nouvelles activités, comme le Co- living ou le développement de nouveaux logements notamment à Berlin.

En dehors des chambres individuelles, les co-habitants partagent les salles de bains le cas échéant et le salon-cuisine. Simple colocation ? Pas tout à fait. Le principe est de pouvoir se retrouver lors de repas, d’activités détente, d’événements organisés. L’esprit de communauté plane en permanence sur le Co-living.

Le co-living, plus idéologique qu’économique

Les loyers ne sont pas vraiment compétitifs par rapport à ce qui se trouve sur le marché classique. La grosse différence est que la plupart des contraintes sont prises en charges et incluses dans le prix.

Le dossier du locataire sorti de la tête d’un esprit malfaisant ayant abusé de substances illicites n’est plus un passage obligé. Les factures de consommations d’eau, électricité, internet ne sont plus de la gestion des locataires, tout comme le ménage et l’intendance (papier toilette, sel, poivre, huile, Sopalin…).

Certaines sociétés de Co-living proposent des événements pour rassembler les « Co-livers », autour d’un atelier de dégustation de vin, de pâtisserie, d’un après midi de sortie, d’excursion, d’un club littéraire ponctuel ou d’un escape game.

Le modèle haut de gamme y apporte la touche hôtelière, avec conciergerie tout service et des lieux hors du commun, avec rooftop, parfois même piscine.

Les sociétés proposant du Co-living se démarquent par leurs ambiances particulières. LifeX, société danoise, habille ses logements de meubles danois design de la marque HAY. Lime propose des suites avec salle d’eau privative et WC, tout comme La Casa qui propose, elle, des maisons de l’autre côté du périphérique sud, à Créteil, Maisons-Alfort, Villejuif, etc.

Les « Co-livers » passent soit par un entretien, soit par un questionnaire et bien entendu une validation de leur solvabilité. Ils signent généralement des contrats de sous-location à une société elle-même locataire d’un bien, avec un bail Code Civil ou commercial.

Les entreprises sont très friandes de cette nouvelle offre pour leurs expatriés, les collaborateurs en mission de courts ou moyens termes dans l’entreprise, ou même les impatriés qui reviennent et qui se posent dans ces structures, en attendant de trouver le logement définitif pour accueillir la famille qui attend le feu vert pour débarquer.

Chasseur And Co accompagne les sociétés de Co-living dans leur recherche de lieux où développer leur activité. Comme pour toute entreprise pour laquelle nous recherchons des locaux, nous gérons la relation bailleur/preneur, assistons à la rédaction du bail afin de permettre à ces sociétés de se développer rapidement et surement tout en gardant à l’esprit la Co-living attitude !!

Station F – Ivry-sur-Seine

Pour toutes questions, n’hésitez pas à contacter Chasseur and Co.